« En plein dans l’mille! »

Les Bletz à Aigues-Vertes en août 2016. Photo Juan Sebastian Rickenmann.

Photo Juan Sebastian Rickenmann 2016
pour la Fondation Aigues-Vertes

 

10 AOÛT 2016

Quand nous avions joué le 11 juin à La Ville est à Vous, une jeune femme était devant la scène et dansait avec un bel entrain et un grand sourire. Elle était atteinte du syndrome de Down et nous sommes allés la féliciter après le concert pour sa belle énergie. Cela nous a donné l’idée d’aller une fois donner un concert dans un endroit où il y aurait des personnes comme elle.

Nous avons donc demandé à la Fondation Aigues-Vertes s’il était possible de venir jouer pour les pensionnaires du village, nous disant que notre musique pourrait leur plaire et leur donner aussi envie de gigoter, ce qu’ils n’ont pas manqué faire. « En plein dans l’mille, mon gars! », pour reprendre l’expression fétiche d’un des villageois!

On nous a proposé de nous installer devant la jolie chapelle en bois du village, sur une petite place en hémicycle bordée d’un banc en pierre, sans doute pour que les fidèles puissent se rencontrer et discuter après l’office. L’endroit est charmant et paisible, tout ça face à un beau soleil couchant.

Le concert s’est vraiment bien passé, on a bien joué, une heure et quart, et, bien que peu nombreux (la plupart était en vacances dans sa famille) le public était vraiment chaud! Avec des échanges entre les morceaux, des interjections, des rigolades! Tous, à la fois dans leur monde et avec nous, ce qui offrait un tableau assez surprenant et bigarré; qui effectuant des mouvements de karatéka, qui conversant au talky-walky avec son « commandant » tandis qu’il dansait « collé-serré » avec son amoureuse… Et, après qu’on ait joué, ils sont tous venus nous dire au revoir, c’était cool, il faut dire que c’était déjà assez tard pour eux. Bref, ce fut un moment magique et l’occasion de faire de belles rencontres, d’une belle intensité.